espace
Titre Nozamis les chiens

Dermatologie du chien : quand est-il conseillé de consulter ?

Chute des poils

Il convient avant tout de rappeler que la chute des poils est un phénomène naturel chez le chien, qui permet le renouvellement régulier du pelage. Chez la majorité des sujets, ce processus est accentué pendant 2 périodes de l'année, au cours des mues. Chez les animaux qui sortent peu, ces variations saisonnières peuvent être moins marquées.
Une chute de poils augmentée en dehors des périodes de mue, ou qui conduit à l'apparition d'un pelage clairsemé, voire à des régions totalement dépilées (alopécie) est en revanche anormale. La chute des poils peut être directement liée à la maladie (par exemple lors de syndrome de Cushing, de démodécie, etc.) ou être provoquée par un comportement de grattage du chien (lors de DAPP, de pyodermite, de cheylétiellose, etc.).
Les dépilations sont souvent localisées mais peuvent être parfois étendues et, pour certains cas, finir par impliquer l'ensemble du corps. Lorsqu'elles sont circonscrites, la situation des lésions et leur caractère symétrique ou non peuvent orienter le diagnostic : ainsi, une alopécie de la région lombaire est souvent associée à une DAPP, alors que des dépilations symétriques des flancs évoquent plutôt une origine hormonale.
La chute des poils est rarement isolée : la plupart du temps elle est accompagnée d'autres signes cutanés (prurit, érythème, séborrhée, squames, etc.) et/ou généraux variables (lors d'hypercorticisme, d'hypothyroïdie, de leishmaniose, etc.).

Glossaire, les termes pour cette page :



[196] en 1.07 s.
Retour haut de page