espace
Titre Nozamis les chiens

Lutte contre les parasites externes du chien

Les puces chez le chien, traitement antipuce

Les puces sont les parasites externes les plus courants du chien (et du chat). Les animaux peuvent être infestés durant toute l'année.
Les puces sont des insectes hématophages (les puces adultes se nourrissent du sang de leur hôte). Chez le chien, plusieurs espèces peuvent être rencontrées, mais la plus fréquente est Ctenocephalides felis, qui est aussi la puce du chat.
 

 Les puces chez le chien (Ctenocephalides felis) : le parasite le plus courant chez le chien et le chat

 

Ctenocephalides felis vue au microscope : la puce du chat est aussi l'espèce de puces la plus fréquemment rencontrée chez le  chien  (Photographie : Dr Emmanuel Bensignor-  www.dermatoveto.com).

 


La morphologie des puces, aplaties latéralement, facilite leur déplacement dans un pelage même dense.
L'observation directe des puces dans le poil permet d'affirmer que le chien est infesté, mais le plus souvent cette présence est mise en évidence indirectement, par la découverte des déjections (sang digéré) qui ont l'aspect de petits grains noirs en forme de virgule.            

Cycle parasitaire de la puce

Les puces femelles pondent quelques dizaines d'œufs, environ 2 jours après un repas de sang. La plupart tombent au sol rapidement et éclosent 2 à 6 jours plus tard. La larve recherche des milieux humides et sombres pour se développer (dans le couchage du chien, dans des moquettes, des fentes de parquet, dans un placard, etc.). Après être passée par plusieurs stades larvaires, elle se transforme finalement en nymphe, enveloppée dans un cocon. L'éclosion en adulte intervient lorsque les conditions sont favorables, en particulier lorsqu'il y a un hôte à infester à proximité : l'éclosion de dizaines de puces peut alors être simultanée et provoquer une véritable invasion d'un domicile. Si les conditions favorables ne sont pas réunies, la puce peut survivre au stade nymphal jusqu'à 6 mois.
Les puces adultes sont des parasites non permanents, même si elles passent la plus grande partie de leur vie sur l'hôte. Seulement 1 % environ de l'ensemble de la population de puces (adultes + oeufs + larves + nymphes) vit sur l'animal, la très grande majorité étant donc disséminée dans son environnement.

Anti-puces, se débarraser des puces du chien.Pourquoi lutter contre les puces ?

La piqûre de puce est irritante et provoque la formation d'une papule prurigineuse (un bouton qui démange) ; lorsque les puces sont nombreuses, il n'est pas rare que certaines aillent se nourrir sur les propriétaires, qui présentent alors ces mêmes symptômes.La salive de puce qui est injectée lors de la piqûre est allergisante pour certains chiens. La réaction allergique se manifeste par des signes cutanées appelés dermatite par allergie aux piqûres de puces (DAPP ou DHPP) avec un prurit parfois très marqué. Les lésions sont souvent localisées à la région dorso-lombaire.
Lorsque le chien est sensibilisé à la salive de puce, il semble qu'une seule piqûre peut provoquer la réapparition de symptômes.Lors d'infestation massive, les prélèvements de sang peuvent provoquer une anémie et affaiblir le chien. De telles infestations peuvent parfois être mortelles chez de très jeunes chiots.Laa puce est l'hôte intermédiaire et donc le vecteur d'un ténia du chien, Dypilidium caninum. L'animal se contamine en ingérant une puce parasitée, par exemple lorsqu'il se mordille pour calmer les démangeaisons.

Traitement et prévention

Pour être efficace les traitements doivent permettre d'éliminer les puces qui se trouvent sur l'animal, mais aussi dans son environnement direct. En outre, un traitement préventif est préférable à un traitement curatif, en raison des risques élevés de DAPP et de transmission du ténia : il ne faut donc pas attendre de voir des puces pour intervenir.
De nombreuses spécialités vétérinaires ont une indication pour le traitement et/ou la prévention des puces chez le chien. Les produits utilisés pour traiter le chien doivent présenter rapide, afin d'éliminer les puces dès qu'elles viennent sur l'animal et qu'elles n'aient si possible pas le temps de le piquer ; il est également préférable qu'ils aient une durée d'action prolongée, afin de ne pas avoir à répéter trop souvent les traitements.

L’efficacité de la lutte contre les puces repose sur :

  • la bonne application des produits ;
  • des applications régulières et répétées, car les sources de réinfestation ne peuvent pas être toutes contrôlées ;
  • le traitement de tous les animaux de la maison. Pour l'élimination des puces de l'environnement, certains produits qui sont administrés sur l'animal (par exemple sous forme de pipette) permettent un contrôle de tous les stades parasitaires, mais lors d'infestation massive, il est parfois nécessaire de traiter également le domicile avec des aérosols ou des fumigènes. L'élimination des puces de l'environnement repose aussi sur des mesures sanitaires élémentaires, telles que le passage régulier de l'aspirateur, en pensant à aller dans tous les recoins (ne pas négliger par exemple l'intérieur des placards !).Le vétérinaire apportera les conseils permettant de choisir les mesures et les produits les plus adaptés à la situation (prévention ou traitement, chiot ou adulte, chien souffrant d'une DAPP, présence d'autres animaux, infestation importante de l'environnement, etc.).

 

Glossaire, les termes pour cette page :



[83] en 0.85 s.
Retour haut de page