espace
Titre Nozamis les chiens

Affections parasitaires et fongiques

Démodécie (Demodex canis)

La démodécie est une parasitose du à un acarien vermiforme, Demodex canis.
Les Demodex femelles mesurent environ 220x40 μm, tandis que les mâles ont une longueur de 160 μm. Cet acarien est un parasite permanent du chien : tous le cycle, d'une durée de 10 à 20 jours, se déroule dans la peau de l'hôte, les Demodex vivant dans les follicules pileux.
Les Demodex sont présents en nombre restreint chez la plupart des chiens normaux. Leur prolifération peut conduire à l'apparition de lésions cutanées. Elle se produit chez des jeunes chiens de moins de 1 ou 2 ans, mais aussi chez des chiens adultes dont le système immunitaire est affaibli par une autre maladie (dysendocrinie telle qu'un syndrome de Cushing ou une hypothyroïdie, cancer, etc.).
Trois formes cliniques de démodécie sont généralement distinguées :
- une démodécie sèche localisée qui concerne surtout les animaux jeunes ; le tableau clinique comprend notamment une alopécie, un érythème et une séborrhée, localisée à la région antérieure du corps ;
- une démodécie sèche généralisée, pour laquelle ces signes cliniques concernent tous le corps ; cette dermatose particulièrement grave peut atteindre des animaux de tous âges et peut être le résultat de l'extension d'une forme localisée ;
- la pyodémodécie, qui est une démodécie compliquée d'une pyodermite due à des infections bactériennes secondaires.
La démodécie n'est généralement pas prurigineuse, mais peut le devenir, notamment lors de surinfection et plus fréquemment chez certaines races.

Le diagnostic de la démodécie nécessite une consultation chez le vétérinaire : celui-ci mettra facilement en évidence la présence des différents stades d'évolution de l'acarien (adultes, oeufs et formes immatures) en observant au microscope des prélèvements par raclage cutané.

La prise en charge varie selon la forme rencontrée :
- la forme localisée guéri souvent spontanément en quelques semaines et une surveillance régulière pour s'assurer que la maladie n'évolue pas vers la forme généralisée peut suffire.
- les démodécies généralisées et les pyodémodécies nécessitent des traitements longs, contraignants et coûteux, aux résultats inconstants. Ils consistent principalement en des traitements acaricides répétés afin d'éliminer les parasites, et à prévenir ou combattre avec des antibiotiques les infections bactériennes secondaires. Des traitements locaux (shampoings) ont également pour objectif d'améliorer l'état de la peau.
Même lors de guérison clinique apparente, le traitement ne sera pas interrompu tant que des parasites sont mis en évidence lors des visites contrôles.
Chez l'adulte présentant une forme généralisée, si une maladie à l'origine d'une immunodéficience est dépistée, son traitement (s'il est possible) favorisera la guérison de la dermatose parasitaire.
Une prédisposition héréditaire de la démodécie est vraisemblable et, à titre préventif, il est donc préconisé de ne pas faire se reproduire des chiens ayant souffert d'une démodécie ou ayant déjà eu des descendants atteints de démodécie : il est donc conseillé de faire castrer ces animaux.
La démodécie canine n'est pas transmissible à l'homme.
 

Glossaire, les termes pour cette page :



[116] en 0.39 s.
Retour haut de page