espace
Titre Nozamis les chiens
Accueil > Acquisition et adoption > Identification obligatoire

Identification obligatoire du chien, puce ou tatouage.

Même si identifier son chien semble une question de bon sens, on estime qu'aujourd'hui encore, environ la moitié d'entre eux ne sont pas tatoués ou pucés.

Identifier son chien, une obligation légale

Une loi de janvier 1999 relative aux animaux dangereux et errants et à la protection des animaux stipule que les animaux domestiques (dont les chiens) doivent être identifiés par un procédé agrée par le ministre de l’agriculture.
Cette identification se double de l'inscription de l'animal sur un fichier national permettant de retrouver le propriétaire du chien.

Deux moyens d'identification sont agréés :

  • Le tatouage : moyen autrefois le plus utilisé, il est encore pratiqué par les vétérinaires et les tatoueurs agréés. L'animal porte son numéro d'identification tatoué dans l'oreille ou à l'intérieur de la cuisse. Ce mode d'identification est de plus en plus souvent remplacé par le puçage.
  • La puce (plus précisément le "transpondeur") qui est placée sous la peau au niveau de la jugulaire gauche. Cette opération ne nécessite pas d'anesthésie.
    Pour les animaux identifiés après le 3 juillet 2011, la puce est le mode d'identification obligatoire (dans le cadre du passeport européen de l'animal de compagnie) pour qu'un chien puisse voyager dans l'Union Européenne ; le tatouage reste toutefois accepté s'il a été apposé avant le 3 juillet 2011. Enfin, certains pays (Royaume-Uni, Irlande, ou encore Malte) n'acceptent que la puce. Un critère à prendre en compte si vous voyagez.

Carte d'identification d'un chien de la Société Centrale Canine
Un exemple de carte d'identification de la Société Centrale Canine

Quand identifier un chien ?

Lors d'une vente ou même d'une cession à titre gratuit, l'animal doit déjà être identifié. L'identification est alors à la charge du cédant. Lors du changement de propriétaire, ou en cas de changement d'adresse, les nouvelles coordonnées doivent être transmises à la Société Centrale Canine en utilisant la partie B de la carte d'identification.

Même en absence de changement de propriétaire, l'identification de tous les chiens âgés de plus de 4 mois est obligatoire.

Et la bonne vieille médaille ?

Même si aucune réglementation n'exige de médaille ou de plaque de collier, cette solution simple peut rendre bien des services et permettre à votre animal de retrouver rapidement son foyer : pour une personne croisant un chien perdu, lire un numéro de téléphone sur une médaille ou un collier et passer un coup de téléphone sera bien plus simple et rapide que de chercher à faire monter le chien en voiture pour l'emmener chez un vétérinaire afin de l'identifier... En outre, le tatouage peut parfois être difficile à lire, car avec les années, il a tendance à s'estomper ou peut être plus ou moins dissimulé par le poil ; quant à la puce, sa lecture nécessite de présenter le chien chez un vétérinaire, ce qui pour un chien trouvé un dimanche ou un jour férié peut devenir très compliqué.
La médaille ou la plaque de collier est donc un moyen complémentaire de ces systèmes d'identification obligatoires, peu onéreux, facile à lire et permettant de contacter le propriétaire sans délai.

Si l’identification légale protège votre chien de manière fiable, lui mettre en plus une simple médaille gravée autour du coup réglera rapidement 90 % des problèmes.



[167] en 0.49 s.
Retour haut de page