espace
Titre Nozamis les chiens
Accueil > Races de chiens

Races de chiens et organisations cynologiques

Après des siècles de croisements aléatoires ou de sélection, l'espèce canine s'est progressivement constituée d'un nombre considérable de variétés de chiens.
Les caractéristiques (physiques et certains traits comportementaux) de certains chiens peuvent se trouver fixées par les pratiques d'élevage et la gestion de la reproduction, et être ainsi transmises inchangées aux générations successives : si cette population homogène comprend un nombre d'individus significatif, elle constitue alors une race. 

 Organisation de la cynologie dans le monde

Depuis un peu plus d'un siècle, des listes des races canines ont été constituées par des organisations internationales ou nationales (associations, sociétés, clubs,...) qui publient également les standards des races qu'elles reconnaissent, tiennent les registres des chiens de race et organisent ou supervisent des concours de race.
Le standard est une description du chien idéal pour une race donnée, comprenant une description détaillée de la morphologie et de la robe, mais aussi des indications sur l'utilisation, le comportement et le caractère recherchés. Les principaux "défauts" (écarts par rapport au type idéal), dont certains peuvent être éliminatoires, sont également mentionnés et peuvent également avoir trait au physique ou au caractère/comportement.
Si les éleveurs cherchent à produire des chiens qui s'approchent au plus près du standard, les races évoluent malgré tout constamment, et des évolutions non négligeables peuvent concerner un nombre de sujet significatif : le standard peut alors faire l'objet d'une mise à jour, prenant en compte ces évolutions.
En plus des évolutions au seins des races existantes, la sélection permet également de créer de nouvelles races, mais des races existantes sont en revanche susceptibles de s'éteindre.

Les organisations cynologiques suivantes sont les plus connues et les plus importantes au niveau international ou d'une région du monde ; ce sont aussi celles de créations les plus anciennes  :

  • Fédération Cynologique Internationale (FCI)
  • The Kennel Club (KC)
  • American Kennel Club (AKC)
  • Australian National Kennel Council (ANKC)
  • Canadian Kennel Club (CKC)
  • United Kennel Club (UKC)
  • New Zealand Kennel Club (NZKC)

Il existe de nombreuses autres organisations cynologiques qui tiennent des registres des chiens de races, mais sont souvent de création plus récente et ont une importance moindre  : Animal Research Foundation (ARF), American Canine Association (ACA),  National Kennel Club (NKC), (ABBBR), Canine Federation of Canada (CFC), Continental Kennel Club (CKC), World Wide Kennel Club (WWKC), United Canine Association (UCA), Working Canine Association of Canada (WCAC); etc.

Les critères de reconnaissance d'une race sont pour certains plus ou moins arbitraires et peuvent différer d'une organisation à l'autre. De ce fait, les listes des races ne sont pas strictement identiques, certaines races n'étant reconnues que par une ou quelques unes des associations précédentes. Ces listes présentent toutefois une importante base commune, constituée principalement de races anciennes, enregistrées depuis longtemps ; les spécificités portent surtout sur les races rares (dont la répartition géographique peut être très locale) et les races nouvelles, qui peuvent être encore en voie de développement et sont susceptibles d'être reconnues ultérieurement plus largement.
Pour une race reconnue par plusieurs organisations, des variations peuvent également exister pour le standard, les évolutions prises en compte ayant pu être différentes.

Toutes ces associations utilisent une classification par groupes de ces races, censés présenter une certaine homogénéité et qui peuvent eux même être divisés en sections. A l'origine, la classification des groupes était basée sur l'utilisation des chiens, mais des critères supplémentaires (principalement morphologiques) ont parfois été intégrés et la nomenclature a été revue pour certaines organisations.
Là encore, les classifications par groupes sont spécifiques à chaque organisation, même si elles sont assez proches.

Organisation de la cynologie en France

En France, l'organisme cynologique officiel est la Société Centrale Canine (SCC).
Association Loi 1901 reconnue par le ministère de l'agriculture, la SCC a notamment pour mission la gestion du livre généalogique canin avec l'enregistrement des chiens de race au Livre des Origines Français (LOF), la gestion du Fichier National Canin (FNC) dans lequel sont enregistrés tous les chiens identifiés, la promotion en France des races de chiens et la promotion des divers rôles du chien dans la société (organisation de manifestations : expositions, concours de travail,...). Elle gère et coordonne également les différents Clubs de races et Sociétés Canines Régionales (SCR) qui la composent.

Un Club de race (ou Association de race) est une association chargée de l’amélioration et de la promotion d’une race donnée. Elle a la responsabilité de l’établissement, des modifications (en accord avec la SCC) et de la diffusion du Standard si elle s'occupe d'une race française, ou seulement de la diffusion du standard de la FCI, s'il s'agit d'une race étrangère. Elle décide également des règles de sélection et d’inscription au LOF (points de non confirmation) des chiens de la race donnée, forme les juges spécialistes de la race et désigne les experts-confirmateurs de la race, organise les séances de confirmation et peut aussi organiser des expositions spéciales de la race, des concours de sélection des reproducteurs (avec les SCR ou/et la SCC) et doit tenir un répertoire des reproducteurs canins recommandés pour la race.

La SCC est membre de la FCI qui compte actuellement 86 pays membres ou associés. Cette affiliation permet d'assurer une cohérence au sein de l’élevage des pays appartenant à la FCI et garantit la reconnaissance mutuelle des juges et pedigrees au sein de ces pays.  



[135] en 0.64 s.
Retour haut de page