espace
Titre Nozamis les chiens
Accueil > Acquisition et adoption

Acquisition d'un chien ou adoption d'un chiot

L'adoption d'un chien ou d'un chiot n'est pas un acte anodin et constitue un engagement à long terme.
Environ 25 % des foyers français possèdent au moins un chien, ce qui représente plus de 8 millions d'animaux ; cette population reste relativement stable depuis plusieurs années.

Longtemps, la possession d'un chien a principalement été utilitaire, que ce soit pour la chasse, la garde de biens ou d'autres animaux, le combat. Le chien pouvait aussi être un élément esthétique ou un signe d'appartenance à une classe sociale.
De nos jours, la plupart des chiens sont avant tout des animaux de compagnie (à laquelle peut s'ajouter une fonction utilitaire : chasse, garde, etc.) et parfois même un véritable membre de la famille.
D'après une enquête récente auprès de propriétaires, les raisons les plus fréquentes de l'adoption ont une origine affective : l'amour des animaux est la première motivation  (67 % des propriétaires) et ils estiment également que leur chien constitue une compagnie (59 %), est une source de bien être, a une influence positive sur la santé, favorise la pratique d'activités physiques, facilite les liens sociaux, a un effet bénéfique sur les enfants (pour leur développement et comme compagnon de jeu) et peut assurer la sécurité.
Les possesseurs de chiens en retirent donc des bienfaits et des bénéfices multiples, mais cette relation ne peut être à sens unique et la présence de ce ou ces compagnons implique en contrepartie certains devoirs et obligations : le minimum est de lui procurer le couvert, le gîte, de réaliser son entretien (soins courants et santé) et de lui faire pratiquer l'exercice dont il a besoin ; lui rendre l'affection qu'il nous donne semble également aller de soi.
S'occuper d'un chien au quotidien prend du temps et nécessite d'être motivé et patient, et peut parfois se révéler contraignant, voire obliger à quelques sacrifices ; cela implique en outre un investissement financier non négligeable.

Il convient donc avant toute chose de se demander si on sera en mesure d'assurer ses responsabilités vis à vis de l'animal dont l'acquisition est envisagée ; Si la réponse à cette réflexion préalable est positive, il sera alors temps de réfléchir au type de chien (chiot ou adulte, chien de race ou croisé, mâle ou femelle, etc.) qui convient le mieux à son mode de vie et à son environnement, de rechercher l'endroit le plus approprié pour faire cette acquisition (éleveur professionnel ou amateur, particulier, chenil) et de se préparer à l'accueillir.

 



[61] en 1.8 s.
Retour haut de page