espace
Titre Nozamis les chiens

Affections parasitaires et fongiques

Troubles cutanés dus aux puces chez le chien

La pulicose désigne une infestation par les puces, parasite externe le plus couramment rencontré chez le chien. l'espèce habituellement rencontrée chez nos compagnons canins est Ctenocephalides felis, la puce du chat. Cet insecte brun jaunâtre, dépourvu d'ailes, mesure de 2 à 4 mm de long à l'âge adulte. Il vit dans le pelage de son höte et sa forme aplatie latéro-latéralement lui permet de circuler plus aisément entre les poils.

La puce est un parasite temporaire et seul le stade adulte vit sur le chien où il se nourrit et se reproduit. Les autres stades de développement sont en revanche principalement (oeufs) ou exclusivement (larves et pupes) dans l'environnement. Toutes formes confondues, environ 5 % des puces vivent sur l'animal, alors que 95 % sont dans le milieu extérieur.
Dans des conditions optimales (température et humidité favorables, présence d'hôtes potentiels), le cycle parasitaire de la puce dure environ 3 semaines.

Les signes dermatologiques d'une simple pulicose sont généralement modérés : les piqûres peuvent être suivies de l'apparition de papules prurigineuses, provoquant grattage, léchage et mordillements chez le chien. Il n'est toutefois pas rare que des animaux développent une dermatite par allergie aux piqûres de puces (DAPP), provoquée par une hypersensibilité à la salive de puces, injectée lors du repas de sang : les signes cliniques cutanés sont alors beaucoup plus marqués.
Des infestations massives peuvent également être à l'origine d'une anémie, en particulier chez des chiots.
Rappelons également que les puces sont le vecteur potentiel d'autres parasites, en particulier de Dipylidium caninum (ténia).

La mise en évidence d'une pulicose peut très souvent être faite par le propriétaire du chien : si les puces sont assez nombreuses, leur observation directe sur l'animal ou après peignage avec un peigne à puces est généralement possible. Dans le cas contraire, c'est plutôt leurs déjections qui seront découvertes : les fécès de puces constituées de sang partiellement digéré ont l'aspect de petites virgules noires et ces particules forment en quelques minutes une auréole rougeâtre lorsqu'elles sont déposées sur un papier absorbant humide.
Si la pulicose n'est pas associée à une DAPP, l'administration d'un traitement insecticide indiqué par le vétérinaire suffira généralement à résoudre le problème. Un traitement concomitant de l'environnement est parfois nécessaire.
La puce étant un parasite peu spécifique, elle peut également venir sur l'homme et le piquer, provoquant ainsi des lésions papuleuses, prurigineuses. Cela se produit le plus souvent lors d'infestations massives des animaux du foyer et/ou de l'environnement ou lors de contacts rapprochés (notamment avec les chats).

Piqûres de puces du chien chez l'homme : ces papules sont à l'origine de démangeaisons assez intenses

Piqûres de puces Ctenocephalides felis chez l'homme : ces puces peuvent provenir directement d'un chat ou d'un chien ou s'être développées dans l'environnement, à partir d'oeufs qui y sont tombés.


 

Glossaire, les termes pour cette page :



[115] en 0.37 s.
Retour haut de page