espace
Titre Nozamis les chiens
Accueil > Entretien, soins courants > Alimentation du chien > Alimentation du chien âgé

Alimentation du chien

Alimentation du chien âgé

L'espérance de vie moyenne d'un chien varie en fonction de sa race et surtout de sa taille. De manière un peu schématique, sa longévité est inversement proportionnelle à sa taille :
Les chiens de races de petite taille ou naines atteignent fréquemment l'âge de 15 ans ; les chiens de races de taille moyenne dépassent souvent l'âge de 12 ans, alors qu'il est assez rare que des chiens de races de grande taille dépassent l'âge de 10 ans, voire moins pour les races géantes (voir la fiche "Connaître son chien").

Effets du vieillissement chez le chien

Le vieillissement a des conséquences physiologiques et les besoins nutritionnels du chien âgé s'en trouvent modifiés par rapport à un jeun adulte, même si il reste en bonne santé :

  • moins actif, ses besoins énergétiques diminuent ;
  • il présente une tendance à la fonte musculaire, qui peut être associée à une augmentation de la masse grasse.

Alimentation du chien agé, mesures diététiques en fonction du vieillissement.

En outre, le chien âgé présente un risque accru de développer des troubles ou des maladies dégénératives :

  • troubles rénaux ou digestifs
  • problèmes articulaires en particulier chez les grandes races ;
  • problèmes dentaires (tartre, parodontite) douloureux et pouvant aboutir à la chute de dents ou nécessiter leur extraction.

Mesures diététiques

Une alimentation adaptée peut contribuer à prévenir ou retarder l'apparition de ces problèmes gériatriques.
Différentes mesures diététiques sont souhaitables :

  • l'apport énergétique du chien âgé doit être diminué pour éviter l'augmentation de sa masse grasse et prévenir une éventuelle obésité. Pour cela, l'aliment doit contenir moins de lipides et de glucides; dans certains aliments industriels, l'ajout de certaines substances telles la L-carnitine permet de stimuler le métabolisme des graisses.
    La diminution du taux de lipides peut diminuer l'appétence de l'aliment et certains chiens âgés présentent en outre une diminution de l'appétit : dans les produits industriels, l'utilisation d'arômes renforce leur goût et surtout leur odeur et stimulent l'appétit du chien.
  • l'apport de protéines ne doit pas être réduit pour ne pas favoriser la fonte musculaire ; les protéines de bonne qualité sont mieux utilisées pour la synthèse musculaire et la quantité de déchets azotés à éliminer par les reins est moins importante ;
  • la concentration en vitamines C et E et en sélénium peut être augmentée, pour bénéficier de leur propriété antioxydante et de leur effet sur le ralentissement du vieillissement cellulaire ;
  • l'apport en certains minéraux doit être diminué : diminuer la concentration en phosphore contribue à préserver la fonction rénale
  • certains aliments industriels pour chiens âgés contiennent des polyphosphates de sodium qui fixent le calcium présent dans la salive et ralentissent ainsi la formation du tartre ; d'autres contiennent des chondroprotecteurs (protection des articulations) qui ralentissent les processus articulaires dégénératifs (arthrose).

Quel alimentation choisir pour un chien âgé ?

Une alimentation ménagère est théoriquement envisageable, mais en pratique, il semble quasiment impossible de pouvoir appliquer certaines des mesures diététiques préconisées précédemment. Le recours aux aliments industriels est donc fortement conseillé. Les fabricants d'aliment pour chien proposent tous des produits adaptés aux spécificités du chien âgé.
L'alimentation humide (boites) est plus appétante et convient donc mieux pour les chiens âgés dont l'appétit est diminué. Elle est également recommandée pour les chiens souffrant de problèmes dentaires douloureux (gengivite, parodontite) ou qui ne sont plus en mesure de mastiquer (plus de dents).
Pour les autres chiens âgés, l'utilisation de croquettes présente l'avantage de ralentir la formation du tartre par leur effet "brossage" lors de la mastication.

Chez le chien âgé, il est particulièrement important de suivre l'évolution du poids et de procéder régulièrement à un bilan chez le vétérinaire (voir la fiche "Le bilan de santé"). Si celui-ci met en évidence une affection dégénérative, il pourra prescrire de remplacer l'aliment pour chien âgé par un aliment encore plus spécifique (voir la fiche "Quelques situations nécessitant une alimentation spécifique").



[62] en 0.46 s.
Retour haut de page