espace
Titre Nozamis les chiens

Prévention des parasites internes du chien

Les vers ronds ou nématodes du chien

Les vers ronds ou nématodes sont une des 2 familles de parasites internes qui infestent fréquemment nos compagnons canins, l'autre famille étant celle des vers plats ou cestodes (ténias). Trois espèces sont des parasites intestinaux couramment rencontrés chez le chien et encore plus fréquemment chez le chiot :

Ascaris

Les ascaris sont des vers blanchâtres de l'intestin grêle, mesurant entre 5 et 20 cm.
Une mère peut contaminer ses chiots in utero ou par son lait. Les chiens de tous âges peuvent se contaminer en ingérant des œufs du parasite, disséminés dans l'environnement.
Les ascaridioses sont surtout préjudiciables aux chiots : l'infestation massive entraîne un mauvais état général, des troubles digestifs (diarrhées et vomissements, le chiot pouvant même régurgiter des vers lorsque l'infestation est importante), des bronchites liées à la migration des larves, et des retards de croissance.
 

Pelotes d'ascaris rejetées par un chiot contaminé par sa mère : lors d'infestation massive, les vers peuvent se trouver également dans l'estomac et être expulsés par des vomissements. Cette image permet de souligner l'importance de l'administration de produits appropriés à la mère (pendant la gestation et l'allaitement), puis aux jeunes chiots, dès leurs premières semaines de vie.


Les ascaris constitue un risque zoonotique non négligeable : la contamination humaine peut se faire en absorbant des oeufs disséminés dans l'environnement avec les déjections canines. Les enfants sont plus souvent concernés, notamment en jouant dans des bacs à sable contaminés et en portant leurs mains souillées à la bouche. Après l'ingestion, la migration des larves peut avoir des conséquences graves (Larva migrans), en particulier dans le cas des larves qui migrent jusque dans un oeil (risque de cécité).

Ankylostomes

Ces petits vers ronds (1 à 1,5 cm), de couleur rosée, vivent dans l'intestin grêle. La contamination du chien se fait par voie orale (par ingestion d'oeufs), transcutanée (les larves traversent la peau) ou par le lait (transmission mère-chiot lors de la tétée). Les catégories d'animaux les plus souvent concernées par cette infestation sont les chiens de collectivité et de chasse.
Se nourrissant du sang de leur hôte, les ankylostomes peuvent être à l'origine d'entérites hémorragiques et d'anémies.

En pays tropicaux, un risque zoonotique existe avec la contamination transcutanée des enfants (larva migrans cutanée).

Trichures

Ces parasites du gros intestin du chien mesurent de 2 à 4 cm. Ils infestent surtout des chiens de collectivité. Le chien se contamine en ingérant les œufs présents dans le milieu extérieur.
Fixés à la paroi intestinale de leur hôte, ils se nourrissent de son sang et peuvent entraîner une anémie, des colites hémorragiques, qui peuvent conduire à une dégradation de l'état général.

La contamination de l'homme n'est pas possible.
 

Compte-tenu des conséquences parfois graves que peuvent avoir les infestations par ces vers pour le chien et encore plus pour le chiot, mais aussi du risque de santé publique que représentent les zoonoses, des traitements antiparasitaires préventifs devraient être administrés régulièrement à tous les chiens.



[73] en 1.14 s.
Retour haut de page