espace
Titre Nozamis les chiens

Lutte contre les parasites externes du chien

Les aoûtats chez le chien, lutte et traitement

Les aoûtats (Trombicula sp.) sont, tout comme les tiques, des acariens. Il existe de nombreuses autres appellations : vendangeurs, trombidions, rougets, araignées rouges (à cause de la morphologie de l'adulte), etc. Seule la larve est parasite, la nymphe et l'adulte étant des formes libres. Ce parasite infeste de nombreuses espèces animaux (mammifères, oiseaux, reptiles). L'homme peut également être infesté, les parasites pénétrant sous la peau le plus souvent dans les régions inférieures des jambes.
En Europe, seul l'espèce Neotrombicula automnalis (ou Trombicula automnalis) est rencontrée chez les carnivores ; parasite temporaire, les infestations par les aoûtats (trombiculose) se produisent principalement pendant l'été et l'automne.

Mode de vie et cycle parasitaire de Neotrombicula automnalis

Les adultes sont des acariens libres, carnassiers. Ils se nourrissent d’autres acariens.
Ils mesurent de 0,6 à 1 mm. De couleur rouge-orangé, ils ont une forme globuleuse, possèdent 4 paires de pattes et sont velus. Les aoûtats adultes s'accouplent et les femelles pondent des oeufs qui éclosent rapidement.
Les larves sont des parasites obligatoires, mais peu exigeants sur le choix de leur hôte : il peut s'agir de mammifères (rongeurs, chien, chat, homme) ou d'oiseaux. Les larves chassent à l’affût : elles se fixent sur la végétation et attendent le passage d’un hôte.
Elles mesurent de 0,2 à 0,5 mm avant de s'être gorgées et atteignent environ 1 mm après leur repas ; elles sont alors facilement observables à l’œil nu. Elles ont 3 paires de pattes, sont de couleur orange et présentent des poils sur le corps et les pattes.

Aoûtats (Neotrombicula automnalis). La larve est la forme infestante de ce parasite cutané du chien. 

Neotrombicula automnalis, larve parasite  vue au microscope, après un prélèvement par raclage cutané chez un chien infesté.  Ce spécimen larvaire n'a que trois paires de pattes, alors que les adultes en possèdent quatre paires (Photographie Dr Emmanuel Bensignor- www.dermatoveto.com).

Sur l'hôte, les larves sont souvent regroupées sur certaines zones de prédilection, en amas de plusieurs dizaines d'individus, : espaces interdigités, plis des oreilles, paupières, etc. De manière générale, elles apprécient les régions à peau fine.
Les larves introduisent leurs pièces buccales dans le derme de leur hôte et absorbent les tissus, le sang et la lymphe préalablement digérés par la salive qu'elles ont injectée.
La durée du repas varie de 24 heures à 8 jours, voire plus ; une fois terminé, la larve quitte son hôte puis se transforme en nymphe et finalement en adulte.

Durant la saison favorable (avril à octobre), plusieurs générations d’aoûtats se succèdent : le risque d’infestation augmente durant toute cette période.
Les adultes entrent en léthargie (ou diapause) à la fin de l’automne et redeviennent active au printemps suivant. Lorsqu'elles ne trouvent pas d'hôte pour se nourrir, les larves peuvent survivre plusieurs mois à jeun.

Effets des aoûtats chez le chien

Les conséquences d'une infestation par les aoûtats (trombiculose) sont généralement bénignes.

Les aoûtats chez le chien, lutter contre les aoûtats.

La piqûre et le repas provoque la formation de papules inflammatoires. Celles-ci sont souvent à l'origine d'un prurit intense d'apparition soudaine et le chien peut s'infliger des lésions en se grattant, se léchant et se mordillant pour soulager ces démangeaisons. Une infection secondaire des régions enflammées peut se produire.

En France, les aoûtats ne sont pas les vecteurs d’agents pathogènes.

Traitement de la trombiculose chez le chien

La présence des aoûtats constituent un réel désagrément pour le chien infesté et justifie la mise en place d'un traitement. La prévention des infestations est préférable à un traitement curatif.
Les traitements les plus efficaces sont ceux pratiqués avec des acaricides sous forme liquide, appliqués localement. Des administrations répétées, fréquentes (jusqu'à 1 fois par semaine) sont généralement nécessaires, si le chien se promènent dans des zones infestées par les aoûtats.
Une prévention complète est difficile à obtenir : même si les aires contaminées sont généralement très localisées, il est très difficile d'assainir l'environnement puisque que les larves parasitent toutes sortes d'animaux qui ne peuvent être traités (petits mammifères sauvages, oiseaux) et constituent donc un réservoir.
Lorsqu'un chien fréquente une zone contaminée, des réinfestations régulières se produisent et peuvent donner le sentiment que les traitements ne sont pas efficaces, bien que les aoûtats soient sensibles aux produits utilisés.

Les propriétaires pourront prendre conseil auprès de leurs vétérinaires pour connaître les produits les plus efficaces et les stratégies permettant de réduire le risque d'infestation.
 

Glossaire, les termes pour cette page :



[85] en 0.41 s.
Retour haut de page