espace
Titre Nozamis les chiens

Principales affections oculaires du chien

La blépharite

La blépharite correspond à une inflammation du revêtement cutané (couche externe) de la paupière et peut être unilatérale ou bilatérale, selon son origine.
Les origines possibles sont nombreuses chez le chien ; elles sont le plus souvent liées à des affections dermatologiques, qui peuvent, entre autres, se localiser aux paupières :

  •  causes parasitaires : affections dues à des acariens (démodécie, gales) ou à des champignons (teignes)
  • Origine infectieuse : infection bactérienne cutanée (pyodermite).
  • Allergies (atopie, allergie alimentaire ou médicamenteuse), et maladies d'origine immunitaire (lupus, granulome éosinophilique)
  • Origine tumorale : tumeurs bénignes ou malignes des paupières
  • Traumatismes

L'inflammation de la/des paupières peut être due à l'affection causale : démodécie, teigne, tumeur palpébrale, infection, lupus.... 
Elle peut également être provoquée ou aggravée par un comportement du chien de frottement de la région oculaire pour des affections provoquant des démangeaisons (affections prurigineuses) : démodécie, allergies,...
De même, toute affection oculaire provoquant une gêne ou une douleur oculaire peut amener le chien à se frotter l'œil, parfois de manière répétée et intense et entraîner le développement d'une blépharite secondaire.
Certaines blépharites ont également une origine qui reste indéterminée et sont dites idiopathiques.

Les signes cliniques sont variés lors de blépharite : la présence d'un prurit (démangeaison), d'une rougeur cutanée (érythème), d'une dépilation (alopécie), d'ulcérations, de papules, de pustules,de croûtes, d'une masse, une paupière épaissie, en particulier sur son bord libre, peuvent être constatés.  Lorsque la blépharite est chronique, l'inflammation prolongée peut parfois provoquée une déformation de la paupière (entropion ou ectropion)
Lorsque la blépharite est due à une affection dermatologique, des signes cutanés sont la plupart du temps présents dans d'autres localisations, qui peuvent varier en fonction de la maladie.
Des signes oculaires sont souvent associés à la blépharite ; ils peuvent être secondaires à la blépharite lorsque celle-ci provoque un frottement répété de l'œil : ces frottements sont susceptibles de provoquer une inflammation oculaire et consistent généralement en une rougeur oculaire due à une conjonctivite (inflammation des conjonctives), un larmoiement et un blépharospasme, provoqués par la douleur oculaire. Les signes oculaires peuvent également être la manifestation d'une affection oculaire primitive, la blépharite étant secondaire. Les signes oculaires dépendent alors de l'affection en cause.

La mise en évidence d'une blépharite est assez facile à faire pour le vétérinaire, et la difficulté du diagnostic sera surtout d'en déterminer l'origine, afin de mettre en place un traitement adapté.
La nature des lésions palpébrales et/ou la présence de lésions cutanées dans d'autres régions peut orienter le diagnostic vers une affection dermatologique. Le praticien réalisera alors des examens complémentaires en fonction des hypothèses diagnostiques : raclages de lésions cutanées et examen au microscope lors de suspicion de parasitose à acarien, examen à la lampe de Wood et culture fongique lors de suspicion de teigne, tests cutanés par intradermoréaction pour une hypothèse d'allergie cutanée, ...
Un examen ophtalmologique plus ou moins poussé pourra également être réalisé afin de rechercher les éventuelles complications oculaires liées à la blépharite ou, si un trouble oculaire primitif est suspectée d'être à l'origine de la blépharite, afin de déterminer la nature de cette affection.

Le traitement d'une blépharite comporte un traitement symptomatique des lésions palpébrales et si possible un traitement de la cause, lorsque celle-ci est connue : traitement antiparasitaire de la démodécie ou de la gale, antifongique de la teigne, ablation d'une tumeur palpébrale, traitements des allergies, traitement d'une affection oculaire primitive,...



[151] en 0.39 s.
Retour haut de page