espace
Titre Nozamis les chiens

Quand est-il conseillé de consulter ?

L'œil présente un écoulement ou est sale

Les écoulements observés chez le chien sont de nature variable : il peut s'agir de larmes, de mucus, de sécrétions muco-purulentes ou purulentes. Lorsque les sécrétions sont peu fluides, elles ont tendance à s'accumuler, en général dans le cul de sac conjonctival inférieur, mais parfois aussi à adhérer sur le globe oculaire ou sur les paupières. Dans ce dernier cas, elles peuvent en se desséchant former des croûtes.
La signification des sécrétions anormales est très variables, car elles se produisent lors de nombreuses affections, en particulier lorsqu'il y a une inflammation, une infection et/ou de la douleur. Ainsi, une affection douloureuse est généralement accompagnée d'une augmentation réflexe de la production lacrymale.
Certains chiens présentent un écoulement permanent de larmes, non pathologique : il est lié à l'obstruction du canal lacrymal drainant les culs-de-sac conjonctivaux vers les fosses nasales. Cette obstruction est due à une malformation congénitale de ces canaux qui sont trop étroits et se trouvent facilement bouchés par des sécrétions. Le vétérinaire pourra restaurer leur perméabilité, mais les récidives sont fréquentes. Pour certains animaux, la malformation consiste en une absence d'une partie du canal lacrymal.
Chez certaines races de chien qui ont une tête allongée, cette conformation crée une espace entre la paupière inférieure et l'œil, au niveau de l'angle médial (également appelé canthus interne). Des sécrétions muqueuses ont tendance à s'accumuler dans la poche ainsi formée. Bien que ce phénomène ne soit pas pathologique, un nettoyage régulier (éventuellement quotidien) est conseillé, car cette accumulation de sécrétion peut favoriser les infections. Cette conformation est notamment fréquemment rencontrée chez le doberman.

Glossaire, les termes pour cette page :



[188] en 0.5 s.
Retour haut de page