espace
Titre Nozamis les chiens
Accueil > Entretien, soins courants > Alimentation du chien > Alimentation du chien adulte > La transition alimentaire et autres règles de base

Alimentation du chien adulte

La transition alimentaire et autres règles de base

Le chien n'a pas besoin de recevoir une alimentation variée et peut même bouder un nouvel aliment qui a une odeur et un goût différents. Pour sa santé, la stabilité alimentaire est également préférable, un changement brutal pouvant entraîner des troubles digestifs (diarrhées et flatulences, principalement). Si les circonstances imposent un changement d'aliment, une transition alimentaire doit être pratiquée, afin de permettre à sa flore intestinale de s'adapter. Pour cela, le nouvel aliment est mélangé en quantité croissante à l'ancien et le remplace progressivement sur une durée de 8-10 jours. Ainsi, si la transition est réalisée sur 10 jours, le nouvel aliment représentera 1/10e de la ration totale le premier, jour, 2/10e le deuxième jour, etc.

Quelques autres règles alimentaires doivent être respectées pour le bien être du chien :

  • il doit toujours disposer d'eau fraîche et propre, afin qu'il puisse boire à volonté, quelles que soient les circonstances (journée chaude, retour d'une longue promenade, etc.) . Il faut également garder à l'esprit qu'un chien nourri avec des croquettes a besoin de boire plus, car elles contiennent très peu d'eau, contrairement aux aliments industriels humides ou à une ration ménagère ;
  • la quantité d'aliment distribuée doit être mesurée pour correspondre aux recommandation du vétérinaire pour une alimentation ménagère ou aux indications du fabricant pour un aliment industriel ; il faut également penser à adapter cette quantité à la situation (chien plus actif pendant une période de l'année par exemple). Le contrôle du poids est important et des variations, perte ou prise de poids, peuvent signifier que la ration n'est plus adaptée (il peut être utile d'en discuter avec un vétérinaire, car d'autres causes sont possibles) ;
  • des règles d'hygiène élémentaire sont à respecter : les aliments périssables sont jetés si le chien ne les consomme pas en totalité ; sa gamelle doit être lavée régulièrement.
  • des récompenses peuvent être distribuées, en quantité modérée et en préférant par exemple les croûtes de fromages et les produits spécifiques aux sucreries, pâtisseries ou restes de plats en sauce, etc.


[220] en 0.37 s.
Retour haut de page