espace
Titre Nozamis les chiens

La vaccination et les maladies infectieuses du chien

La rage

La rage est une maladie contagieuse provoquée par un Rhabdovirus. De nombreuses espèces de mammifères peuvent être contaminées, dont l'homme. Cette maladie est un véritable problème de santé publique sur les continents africain et sud-américain, où plus de 50 000 personnes atteintes décèdent chaque année.
Le virus est excrété dans la salive des animaux infectés, mais aussi dans les matières fécales ; toutefois, sa résistance dans le milieu extérieure est faible. L'excrétion peut commencer jusqu'à quinze jours avant l'apparition des signes cliniques.

Chez le chien, la contamination se fait généralement par morsure, mais un simple léchage ou une projection de salive peuvent être suffisants. Le virus pénètre dans l'organisme au niveau de lésions cutanées ou des muqueuses buccale ou oculaire.
La durée d'incubation est très variable ; elle est en moyenne de 15 à 60 jours chez le chien, avec des valeurs extrême de 5 jours à 6 ans ! Cette durée d'incubation correspond au temps nécessaire au virus neurotrope pour atteindre le système nerveux en migrant le long des nerfs.
Lorsqu'il atteint le cerveau, il provoque une encéphalomyélite, à l'origine de symptômes très variés : modification du comportement et de la voix, hyperesthésie, hypersalivation, paralysie, agressivité exacerbée, etc.
La mort est alors inéluctable et survient généralement vers le 5ème jour après l'apparition des symptômes nerveux.

La France a été déclarée indemne de rage en 2001 ; quelques cas isolés ont été signalés depuis, mais il s'agissait de chiens importés de pays où la rage est encore présente.
La vaccination des chiens n'est donc plus obligatoire, mais il peut être conseillé de continuer à la pratiquer, si le chien est susceptible de se déplacer à l'étranger, car elle est alors souvent exigée (et ne pourra pas être effectuée en dernière minute). Les chiots peuvent être vaccinés à partir de l'âge de 3 mois. Une seule injection de primo-vaccination est nécessaire et le rappel annuel est ensuite pratiqué en même temps que celui des autres maladies contagieuses.
 



[92] en 0.51 s.
Retour haut de page