espace
Titre Nozamis les chiens

La visite d'adoption du chien

Bilan de santé

Aquisition ou adoption de votre chien : le bilan de santé, ou visite d'adoption.La réalisation d'un bilan de santé peut être différente d'un vétérinaire à un autre ; les informations qui suivent ne sont donc données qu'à titre indicatif.

Le vétérinaire recueille dans un premier temps des renseignements variés auprès du propriétaire : âge du chiot, âge lors de l'adoption, provenance et conditions d'élevage, problèmes identifiés depuis l'adoption (par exemple des vomissements pouvant signaler une infestation parasitaire), etc.
Il consulte également le carnet de santé de l'animal afin de connaître son statut vaccinal, de vérifier qu'il est correctement vermifugé et de voir si des problèmes de santé avant son adoption y sont mentionnés.
Il réalise ensuite un examen clinique complet de routine : pesée, prise de température, examen du poil et de la peau, des oreilles, des yeux, de la bouche, présence des testicules dans les bourses, palpation abdominale, auscultation pulmonaire et cardiaque, palpation-manipulation des articulations, etc.

Ces examens de l'animal peuvent notamment permettre de mettre en évidence certaines maladies infectieuses ; par exemple, la toux de chenil est une maladie relativement fréquente dans les grands élevages. La mise en évidence de symptômes compatibles avec la maladie de Carré, l'hépatite contagieuse ou la parvovirose est particulièrement importante :
- pour pouvoir traiter précocement ces maladies qui sont plus fréquentes chez le chiot et souvent mortelles ;
- parce que ces maladies font partie de la liste des vices rédhibitoires du chien, c'est à dire qu'elles peuvent entraîner une annulation de la vente, sous réserve que le diagnostic de suspicion ait été établi à partir de la date de livraison du chien, dans un délai prédéfini par la loi (voir la liste complète ci-dessous).

Des signes de parasitisme peuvent également être constatés : suspicion de gale des oreilles, observation de puces ou de leurs déjections, etc.

Des maladies héréditaires ou des anomalies congénitales plus ou moins graves sont parfois découvertes lors de ces examens : par exemple, des malformations des paupières (entropion ou ectropion), une surdité, trouble plus fréquent chez certaines races (dalmatien, dogue argentin), des signes d'affection ostéo-articulaire liée à la croissance, etc.

L'observation de signes cliniques anormaux peut alors justifier la réalisation d'examens complémentaires, à l'appréciation du praticien.

Le vétérinaire peut être amené à pratiquer une injection vaccinal ou à administrer un traitement antiparasitaire, si l'animal n'est pas à jour et si son état de santé ne s'y oppose pas.

La visite d'adoption est aussi l'occasion d'observer le comportement du chiot dans un milieu qu'il découvre et face à un étranger : est il curieux, apeuré, accepte t-il de se trouver dans une situation où il est soumis ? Confrontées aux renseignements fournis par le propriétaire, ces informations permettent d'évaluer le niveau de socialisation du chiot.

Glossaire, les termes pour cette page :



[236] en 0.45 s.
Retour haut de page